La technique N°1 du MVP (Minimum Viable Product) : Ayez honte de votre produit !

Partage
Introduction
+
+
Fin

« Si vous n’êtes pas gêné (embêté, insatisfait…) par (la 1ère version de) votre produit, alors ça veut dire que vous l’avez lancé trop tard. » – Reid Hoffman, co-fondateur de Linkedin.

Temps de lecture : +/- 4 min
Temps de lecture : +/- 4min
Minimum Viable Product - MindsUp Agency

Tout le monde peut créer un produit ou service sur le marché mais pour le rendre durable, il faut qu’il soit unique, utile et personnalisable.
Vu le contexte actuel avec le télétravail et le nombre d’internautes dans le monde, les créations d’entreprise de produits en ligne pullulent. Malgré les nombreux outils d’aide à la création d’entreprise e-commerce, la majorité des lancements n’aboutissent pas. Dans ceux qui aboutissent, seulement quelques-uns prospèrent à long terme. C’est pourquoi l’utilisation du MVP (minimum viable product ou produit minimum viable en français) nous permet de mieux connaître le client, de constituer une feuille de route et ainsi de limiter les échecs.

Le produit minimum viable (minimum viable product en anglais) est la version d'un produit qui permet d'obtenir un maximum de retours client avec un minimum d'effort.

Le Minimum Viable Product (MVP) désigne aussi la stratégie utilisée pour fabriquer, tester et mettre sur le marché ce produit. On le retrouve souvent dans le monde des start-ups. Il permet de créer des nouveaux produits ou services à lancer sur le marché. Cependant, il n’est pas exclusivement destiné aux nouveaux produits, il peut être également pertinent de l’utiliser dans l’approche de nouvelles fonctionnalités sur un produit ou service déjà existant. Le Minimum Viable Product (MVP) est un produit totalement fonctionnel, possédant les caractéristiques essentielles pour être testé à grandeur nature, soit une version minimale du produit final qui, contrairement au prototype, est commercialisé. Il répond à la question  » Est-ce viable ? ». Il s’inscrit dans une démarche dont le but est de construire le produit ou service idéal en l’enrichissant au fur et à mesure des retours. La clé du succès est d’équilibrer « viable » et « minimum » pour vous assurer de créer un produit que les gens utiliseront. Le risque est de savoir si le client est prêt à payer et à utiliser le produit ou service. 

Il faut ensuite diriger le produit vers les personnes ciblées, voir si le produit est utilisé et ce qui en découle afin de voir si c’est nécessaire d’y consacrer du temps et de l’argent.

Un des principe de base sur lequel repose le MVP est le « Build-Measure-Learn », qui signifie construire – apprendre – mesurer. Ce cycle vertueux se base sur l’avis de la clientèle afin de savoir s’il faut continuer de développer le produit, le modifier ou au contraire, s’il vaut mieux l’arrêter car il ne correspond pas aux attentes des consommateurs. Le tir pourra également être ajusté si l’une des caractéristiques ne convient pas à la cible ou si celle-ci est demandeuse d’une fonctionnalité particulière.

 

Il y a 3 phases pour mettre en place une approche MVP (Minimum Viable Product) :

  • La première est d’étudier son marché et ses cibles. Celles-ci représentent les clients finaux du produit ou service.
  • La seconde étape consiste à prioriser et définir toutes les fonctionnalités du produit ou service. Il faut les analyser et sélectionner celles qui sont essentielles pour susciter l’intérêt du client. 
  • La dernière étape est de développer le produit ou service afin d’activer la stratégie d’acquisition donc l’achat du client.

Les 2 caractéristiques essentielles pour qu’un MVP fonctionne sont les suivantes :

 

  • Il doit être simple et fonctionnel. Il doit en effet présenter seulement les caractéristiques indispensables à son fonctionnement.
  • Il doit être un produit ou service et non un prototype

Le Minimum Viable Product (MVP) est un produit totalement fonctionnel, possédant les caractéristiques essentielles pour être testé à grandeur nature.

Il faut bien différencier le MVP (Minimum Viable Product), prototype et POC.

Le MVP (Minimum Viable Product) est un produit totalement fonctionnel, possédant les caractéristiques essentielles pour être testé à grandeur ‘nature’. Soit ce peut être une version minimale du produit final qui, contrairement au prototype, est commercialisé. Il répond à la question  » Est-ce viable ? » . Il s’inscrit dans une démarche dont le but est de construire le produit idéal en l’enrichissant au fur et à mesure des retours récoltés auprès des clients et du marché cible. 

Faut-il choisir entre POC, prototype et MVP ?

Idéalement, les 3 sont complémentaires et permettent d’obtenir un résultat fiable qui correspond aux attentes du client. Parfois la POC (Proof Of Concept) n’est pas nécessaire car il a déjà été validé auparavant. C’est souvent dans le cas de la répétition d’un projet antérieur. Dans la majorité des cas, un prototype se justifie car il permet de valider un nouveau projet. Les résultats du prototype permettront d’apporter des corrections au produit final. Enfin, le MVP lui permet de donner à l’utilisateur un produit intermédiaire à moindre coût et préfigurer ainsi ce que sera le produit final. Ce peut être le cas d’une application informatique reprenant l’essentiel des fonctionnalités pour permettre aux futurs clients de s’imaginer ce que pourrait être le produit complètement terminé. Le MVP (Minimum Viable Product) donne l’avantage que l’on peut tester le produit dans sa configuration ‘light’ avant de lui réserver un développement coûteux à plus grande échelle.

 

Le MVP (Minimum Viable Product) est un produit totalement fonctionnel, possédant les caractéristiques essentielles pour être testé à grandeur ‘nature’.

Quels sont les avantages du Minimum Viable Product ?

Le principal intérêt de la méthodologie MVP (Minimum Viable Product) est avant tout économique. Il permet d’économiser son capital et de limiter les risques en offrant la possibilité de lancer rapidement un nouveau produit ou service à moindre coût. Beaucoup de porteurs de projets étaient persuadés que leur offre allait inonder le marché mais ils ont malheureusement échoué, faute de clients attirés par leur projet. Le MVP permet de limiter les risques grâce aux retours des clients. Ce retour permet de cerner exactement les désidératas du public, de ne pas perdre de temps et de ne pas faire de dépenses superflues. Il est aussi de nature à rassurer d’éventuels investisseurs car il prouve que le management se pose les bonnes questions et n’a pas peur de se mettre en danger pour aboutir à un projet bien ficelé.

Il vérifie les tendances du marché, réduit le temps entre le lancement du produit sur le marché et son utilisation réelle puis aide surtout à trouver rapidement des financements.

A titre d’exemple, tout le monde connaît Groupon qui a eu l’idée de partager et médiatiser les bons de réduction que tout le monde connaissait déjà. Ils ont démarré avec un WordPress simple en envoyant des PDF à leurs premiers abonnés. Le test a été concluant. On connaît tous la suite et le formidable succès que le concept a rencontré.

En conclusion, le MVP est de plus en plus utilisé par les start-ups car il permet non seulement une économie de temps mais également une économie de coûts. En effet, vous allez lancer un produit ou service ayant les fonctionnalités nécessaires et indispensables à sa mise en vente sur le marché. Au fur et à mesure, vous allez évaluer son succès auprès de votre clientèle. Après plusieurs cycles itératifs de « Construire –  Apprendre – Mesurer », vous allez vendre un produit répondant parfaitement aux besoins de votre clientèle.

La création d’un MVP ne s’improvise pas. Dans l’antichambre d’un lancement de produit, il faut pouvoir se faire accompagner pour disposer de ressources supplémentaires le temps du lancement mais surtout d’un regard extérieur et expérimenté sur le développement du produit ou du service. Dans le cadre d’un accompagnement global, MindsUp vous aide à trouver les fournisseurs, les partenaires et les artisans qui entourent tout projet qui réussit!

 

 

Le principal intérêt de la méthodologie MVP (Minimum Viable Product) permet d’économiser son capital et de limiter les risques en offrant la possibilité de lancer rapidement un nouveau produit ou service à moindre coût.

Prenez contact avec nous pour un premier entretien afin de parler de votre projet. Nous pouvons vous assister pour mettre en place un Minimum Viable Product, le tester et créer la stratégie de go to market efficace. Nous nous ferons un plaisir de vous accompagner sur ce chemin ambitieux mais tellement passionnant.

Enfin, n’hésitez pas à partager si vous avez trouvé cet article intéressant et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis!

Retrouvez-nous aussi sur LinkedIn et sur Facebook pour suivre notre actualité.

Partage

Minds Up - Agence marketing & communication éco-responsable

Paolo Azzellino

Après avoir passé 15 ans dans le secteur des médias (côté régie et côté annonceur), j'ai décidé de mettre à profit mon expérience et mon background acquis au sein de ces grands groupes. Passionné de marketing traditionnel, de webmarketing et de développement durable, je veux démocratiser les outils habituellement réservés aux grandes entreprises pour les rendre accessibles aux PME. En poursuivant un seul but: optimiser le parcours client et l'expérience client du début à la fin de la relation commerciale.

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Merci de laisser vos coordonnées afin de pouvoir télécharger notre livre blanc

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Merci de laisser vos coordonnées afin de pouvoir télécharger notre livre blanc